Vins de France : Accueil

La décantation

La décantation permet de profiter au maximum de la robe du vin mais elle agit également sur deux leviers gustatifs : elle sépare le vin d’éventuels dépôts pour préserver toute sa limpidité, et favorise l’oxygénation du vin en augmentant la surface de contact entre le liquide et l’air.

Cette oxygénation permet d’ôter au vin vieux, qui vient de séjourner plusieurs années en bouteille, ses nuances de réduction, de renfermé. Ces arômes sont normaux et se dispersent rapidement pour laisser au bouquet du vin le loisir de s’exprimer pleinement. Mais cette décantation ne doit pas être excessive dans la durée, sous peine de laisser s’échapper ce même bouquet, en général très subtil dans les vins vieux. Cette étape est moins importante pour les grands vins blancs que pour les rouges, mais les amateurs adopteront cette technique également pour les grands vins blancs élevés en fûts.

La décantation des vins rouges jeunes répond à un autre objectif : celui d’ôter le CO2 présent dans le vin jeune suite à sa mise en bouteille. Mais aussi celui d’arrondir quelque peu les tannins corsés, jeunes et un peu durs de certains vins. En effet, ceux-ci vont se combiner avec l’oxygène de l’air pour s’assouplir en bouche et devenir moins agressifs. En général on décante ces vins deux heures avant de les boire. Les vins aromatiques et peu tanniques n’en ont pas besoin, au risque de perdre en complexité d’arômes. Il faut préserver leur bouquet.

Pour décider facilement, goûtez le vin juste après l’ouverture. Vos papilles vous conseilleront mieux que toute la littérature existante sur le sujet, car la décantation n’est pas une science exacte, c’est plutôt une affaire d’expérience.

© CIVR

DÉCOUVREZ
LES VINS DE FRANCE

BIENVENUE

Sélectionnez votre pays et votre année de naissance

Champs obligatoires